Retour Page d'accueil

retour page d'accueil

Retour modélisme naval

Les photos qui suivent vous donnent une idée du mode de construction que j'ai adopté.

Je n'ai pas obligatoirement suivi les conseils de mr chazarain et je vous expliquerais au fur et a mesure mes choix et mes regrets.

voici le lien pour le plan MRBlibrairie-hussard.com

voici un lien d'un Seagullmarinelandemontaise

voici un lien d'un autre Seagullbmb29.com

voici un lien d'un autre Seagullclub.quomodo.com

voici un lien d'un autre Seagulllaroyale-modelisme.net

voici un lien pour le plan15marins

voici le certificat de jauge du vrai SEAGULLjch-online.org

Pour les amoureux des antiquités marines, voici les feux de route du "SEAGULL" grandeur, ce sont ceux d'origine, mr André HUG qui avait françisé le SEAGULL m'as fait parvenir cette photo.

Le hors série numéro 1 de MRB a commandé ainsi que les plans vous seront nécessaire si vous voulez attaquer la construction du "SEAGULL" (plans au 1/10ème et au 1/20 ème). A commandé ICI

Voici la revue "CHASSE-MAREE" numéro 75 qui vous relate l'histoire du vrai "SEAGULL" avec quelques photos nécessaire lorsque l'on entreprend la construction d'une maquette.

Le SEAGULL est un cotre ecossais de 1903, dessine par Mylne et restauré par les charpentiers du GUIP de l'ile aux moines

J'ai photocopié tout les couples (ceux ci étant entier sur le plan) puis les ai collés sur du contreplaqué ordinaire de 3 mm, ensuite au travail pour les couper.

Le copain qui a commençé son seagull si est pris differamment, il a decalqué les 1/2 couples jusqu'a l'axe et les a reproduits pour avoir la symetrie car il s"est aperçu que sur le plan les couples entiers ne sont pas symetriques?, ça commence mal pour moi, mais le courage me manque pour tout refaire, donc je continue, on verras bien. .

Voici la collection de couple dans son ensemble, le copain a utilisé du contrplaqué de 5 mm pour les couples, ce qui est plus facile pour épinglé le bordage, moi j'ai pris du 3 mm dans l'espoir de faire plus léger, mais est ce bien utile?.

Première modif importante par rapport au plan, nous avons décidé de faire une encoche sur tout les couples (3x8mm) pour y mettre une latte de bois dur (ramin) de chaque coté de la coque, celle ci fermeras la nervure en creux de 3 mm qui est sur toute la longueur.

Ensuite je décidais de m'attaquer au plomb pour lester la quille, une petite incertitude quand au poids necessaire pas expliqué dans la doc qui parle de rajouter du plomb en complément dans la quille m'incite a faire un moule pour faire le lest d'un seul morceau, je choisis la grande forme en pointillé sur le plan, si le lest est trop lourd j'aurais des remords mais je pourrais toujours percer le plomb pour alléger, je ferais des essais de flottabilitée avant que la coque ne soit peinte.Pour le moule je fabrique une boite en contrplaqué, une forme en balsa que j'entoure d'une feuille d'alu menager (idéal pour démouler) et je coule du platre de moulage liquide.

Utilisation des moyens du bord pour éviter que le balsa ne flotte sur le platre le temps du durcissement.

La forme en balsa enlevée, je remets une feuille d'alu dans le moule, je la met en forme avant de couler le plomb .

Le plomb est fondu dans une casserole qui ne serviras plus qu'a ça. Un bec est mis en forme avec une pince etseras utile au moment de verser, le plomb fond assez rapidement sur une gazinière, j'ai prévu 2 kg de plomb, mais en fait j'en aurais de trop. Précaution, ouvrir les fenetres car les vapeurs sont toxiques.

Le plomb est versé dans le moule assez rapidement jusqu'a débordement de la forme et assez pou éviter les éclaboussures( attention de ne pas se bruler) la casserole devras etre tenu en plus avec une pince multiprise au moment du versement( le plomb c'est lourd). Attention choisir un local qui ne risque rien, le sol en carrelage craint moins que du lino ou du parquet.

Le résultat après démoulage a quelques défauts, mais après un sérieux coup de rape , il est a peu près présentable et de toute façon il seras noyé dans la coque, et pour le poids, verdict de la balance: 1,3 kg..

J'ai bien peur que ça ne fasse pas assez lourd, pourtant j'ai pris l'emplacement maxi dans la quille ? ..

on laisse l'emplacement du lest dans la quille.

ici la quille et les 2 cotes en ctp 1mm pour la fermer avec le lest de plomb.

la quille a été modifiée pour y inserer un tube pour un eventuel arbre d'helice au cas ou je deciderais plus tard de motoriser la bete, mais au depart c'est un voilier, on verras a la navigation si c'est necessaire.

on colle a l'araldite un des cotés et le lest dans la quille.

puis on colle le deuxieme coté avec des poids pour ne pas vriller la quille.

j'ai tracé l'emplacement des couples sur le chantier.

a la verticale de la quille j'ai positionné un tasseau qui suit la courbe du pont et je l'ai fixé sur le chantier.

les couples reposent sur le tasseau inferieur mais doivent aussi etre callés a la demande a leurs extremitée en controlant aussi leur equerrage.

on place deja la premiere baguette (8x3 mm) qui va dans la saignee des couples comme decrit plus haut.

les mats sont fait en canne a peche habillees avec du balsa 1mm.

la coque est resiné + fibre de verre a l'interieur.

implantation du servo de direction avec des poulies de renvoi comme preconisé dans l'article de mrb.

j'ai façonné une piece en alu pour la fixation du safran.

l'arriere a ete façonné dans des planches de balsa.

le pont est en ctp 1mm recouvert de lattes dont le bord a été noirci au crayon avant collage.

la barre et la bouée s'enlevent pour la navigation.

l'ecoute de grand voile passe par une poulie mobile sur un axe au milieu de la baignoire de roof,cet axe se devissent pour ouvrir le roof.

j'ai utilisé 2 treuils hitec a l'interieur du roof pour les circuits d'ecoutes(au depart je voulais faire un genois) le circuit de gauche pour la grand voile et celui de droite pour les focs.

les circuits d'ecoute sortent a l'avant du roof dans 2 bouts de gaine nylon.

sur cette photo on voit les premiers focs debordant (type genois) mais je n'ai pas réussi a les faire fonctionner correctement

je suis donc revenu a des focs classiques que l'on borde dans l'axe et je l'ai est meme bomé pour une meilleure navigation.

sur cette photo on remarque la bande rouge qui est en creux (pas facile a peindre).

pour la navigation tout va bien dans le petit temps mais j'aurais aimé etre plus lesté avec un peu de vent, la bete gite quand meme, il aurait fallu prevoir un puit de quille au depart de façon a le quiller et rajouter 1 kg de lest.

Vidéo de "SEAGULL" cotre aurique de 1903 (rencontre des 2 Seagull du club)

Si vous souhaitez télécharger cette vidéo au format .mp4:(clic droit et enregistrer le lien ci dessous)
seagull1.mp4

Retour Page d'accueil

retour page d'accueil

Retour modélisme naval